• CLIQUEZ SUR LE TEXTE POUR L'AGRANDIR !
  • 10-12 décembre, Marché de Noël Colmar

colmar DECEMBRE 2013-1

colmar DECEMBRE 2013-2

colmar DECEMBRE 2013-3

  • 19 novembre, festival européen du cinéma, Aubenas

 

festicine2013cpterendu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour voir l'album cliquez sur CINEMA

 

  • 6 novembre, notre loto annuel

Pour voir l'album, cliquez sur "loto"

 

LOTO nov 2013 LA BEGUDE

 

  • 19 octobre, le salon gourmand à Joyeuse

 

cpterendu SALON GOURMAND de JOYEUSE 19 octobre 2013

 

 

 

 

  • 17 octobre, Grotte Chauvet et Tapisserie d'Aubusson
sortie 17 octobre 2013

 Merci à Bernadette pour les photos.

  • 2 octobre, Musée Fabre, Signac
Montpellier le 2 octobre 2013

 

lsr montpelier 009

 

lsr montpelier 010

 

lsr montpelier 011

 Merci à Lucie pour les photos.

 

  • 26 septembre, visite guidée d'Aubenas

Cliquez sur album pour voir les photos prises à Aubenas.

 

VISITE DU CENTRE ANCIEN cpterendu

  • 29 août, le translozérien

cpterendutranslozerien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 24 août, Festival orgues de barbarie Chassiers

 

FESTIVAL des Orgues de Barbarie Chassiers 24 Août 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 20 juin, Saint MONTAN

 

20juin st montan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 6 juin, notre pique-nique à Saint-Maurice d'Ibie.

notrepiquenique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 23 mai, sentier botanique de Lagorce.

publication

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 15 - 18 mai, METABIEF. 

publcatio01bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 18 avril, VIVIERS.

P1080585

Ce jeudi  18 avril  14h.30, 26°C sur la Place de la Roubine à Viviers où nous étions une vingtaine d’adhérents à écouter les premières explications de notre guide Madame Yvonne Leclère du CICP  sur la création et le nom de la ville, Vivarium, réserve d’approvisionnement  pour la Cité romaine d’Alba. 

 

Dés que nous empruntons l’étroite rue Chévrerie, la température devient plus supportable ; pour éviter d’avoir les pieds dans l’eau lors des crues du Rhône tout prés, les entrées des habitations sont en haut d’escaliers dont le nombre de marches diminue au fur et à mesure que la rue monte et il y en a plus lorsque nous arrivons à La Grand Rue qui nous amène à la première porte d’entrée de la fortification, la Porte Riquet. Là nous avons l’explication de ce qu’est un pontet, passerelle entre deux habitations  réalisée par un propriétaire pour réunir son habitation à l’habitation qu’il vient d’acheter de l’autre coté de la rue. Nous arrivons  à une des richesses de la ville La maison du Chevalier et sa belle façade Renaissance.

P1080607

Dans les locaux de la CICP  juste à coté, nous avons prix connaissance  à l’appui d’une maquette de l’importance  de cette maison  construite par un certain Noël Albert, riche commerçant parjure qui finit sa vie décapité et découpé en quatre (pour éviter qu’il ressuscite). Nous avons pu admirer le départ de l’escalier à vis (d’autres diront en colimaçon) qui permettait d’accéder aux étages supérieurs de la bâtisse.

 Après être passé devant le Palais Lestrade qui attend avec impatience d’être rénové avant que disparaissent  à jamais les joyaux architecturaux de l’intérieur, nous avons visité la cour intérieure d’une maison privée dans laquelle notre guide avait l’accès.

Puis par une 2° porte, celle de la  Gâche, nous grimpons vers la cathédrale en visitant au passage la Maison de Sampzon (celle d’un chanoine) demeure rénovée par un particulier ; la cour intérieure  possède un système intéressant de récupération des eaux de pluies ( déjà à l’époque 16° siècle).

 La cathédrale St-Vincent  possède un chœur  et une voûte de style gothique flamboyant et  5 tentures des Gobelins (il y en avait 6, une a été volée et pas retrouvée ), à la sortie  il y a l’ancienne  demeure de l’évêque  et tout à coté la Place de l’Ormeau où nous nous arrêtons  pour visiter le jardin suspendu de la maison d’une brave dame qui nous a permis de nous désaltérer avec l’eau de son robinet.

P1080668

Nous  poursuivons, comme nous sommes tout en haut de la ville, pour admirer d’un coté la vue de l’ancien évêché, aujourd’hui Hôtel de ville et de l’autre  la place de la Roubine et la vallée du Rhône depuis le Belvédère de Chateauvieux  qui les domine. Le retour se fait par la tour Porte St Michel et son clocher octogonal, la rue du Fournas et l’impasse de la Brioche Nous  remercions et prenons congé de notre guide, avant de nous précipiter au premier établissement rencontré où les demis et jus de fruits  avaient la saveur de l’été. 

 

 

L'album photos s'y rapportant se trouve plus bas, dans la rubrique "Album photos". C'est le troisième de la liste. Merci à Josiane pour les photos.

  • 11 avril, LE PUY-EN-VELAY.

 Dés 7h.30 ce matin du jeudi 11 avril, nous étions une trentaine à monter dans le car Arsac qui doit nous conduire au Puy en Velay, une balade bien organisée par Josiane dans le cadre de notre commission voyages. Pas de problème sur la route ce qui nous a permis en arrivant d’avoir le temps d’aller boire un petit café ( ou thé ou autre).

Nous avions rendez-vous à 10h00, sur la place,  prés du théâtre  pour s’installer dans le petit train touristique qui pendant une demi-heure nous permit de découvrir, sans se fatiguer outre-mesure, toutes les richesses du Puy, ses monuments, ses points de vue, ses statues, ses rochers, ses petites rues et places du centre ancien, toutes signalées et commentées de vive voix par une accompagnatrice.

 Au terme de ce voyage motorisé Porte Gouteyron, nous fûmes pris en main par une guide conférencière qui au fur et à mesure de nos pas nous renseignait sur les différents sites ; ici une porte de la 1° muraille, là la cour du Conseil Général et sa chapelle des Pénitents, puis par la rue Becdeliévre, arrivée au pied de la Cathédrale  où les 134 marches d’accès  furent avalées avec un élan juvénile  par toute la troupe. Dans cette cathédrale dont la construction sur le mont Anis et sur l’emplacement d’un temple  et son agrandissement furent l’objet d’innovations techniques, la visite nous permit de découvrir sa vierge noire, sa pierre des fièvres, ses coupoles, son ex-bibliothèque  etc.. Par une porte dérobée, nous rejoignons le campanile et le baptistère St-Jean en travaux, longeons le cloître pour redescendre vers le lieu du repas car comme tout bon pèlerin nous avons besoin de nous restaurer avant de poursuivre ; le repas qui nous fut servi était plus copieux que celui servi aux pèlerins  traditionnels abstinents. C’est pourquoi  pour re gravir la rue des Tables quelques-uns à l’image des pénitents souffrirent et préférèrent  emprunter l’ascenseur proposé  pour accéder à l’Hôtel-dieu. Celui-ci ancien hôpital du 12° accueillant les malades les plus démunis a été réhabilité en espace de présentation du patrimoine local. Nous avons tous été émerveillés par la splendeur de l’ancienne pharmacie qui s’y trouve.

L’après-midi s’avançant à grand pas, il était temps de remercier et prendre congé de notre guide, de se désaltérer, de faire provisions de lentilles, de goûter à la verveine et de rejoindre notre autocar ; Notre chauffeur Laurent qui fut prévenant toute la journée, nous y accompagna et nous ramena, après une petite halte charcuterie à Lanarce, sans encombre à Aubenas. Il était 19h30 et ainsi se terminait  notre plaisante  journée vellave.          

Les photos de cette journée sont disponibles dans la rubrique "Albums Photos", plus bas dans le menu de gauche. Merci à notre photographe.

Vous pouvez télécharger les photos qui vous intéressent.

Bonne lecture et  bonne (re)découverte de cette ville.

  • 14 mars, visite de LE TEIL

Encouragés par ce que nous avions vu le matin, nous avons résisté, mais le vent et le froid étaient trop forts : nous n’avons pas déambulé dans les extérieurs de la Cité blanche. Nous nous sommes contentés des expositions intérieures chauffées présentant un appartement modèle de 1950 et une maquette stupéfiante reproduisant l’intégralité du complexe Lafarge.

IMG_2619Cette cité est plus la concrétisation des idées paternalistes des industriels du 19ème siècle que la réalisation du phalanstère imaginé par Fourier.

A toutes fins utiles, ne connaissant pas ce mot, je suis allée consulter mon dictionnaire et je vous livre la définition que j'ai trouvée : " Groupe de personnes vivant en communauté et partageant une activité ou des idéaux communs ; l'endroit où vivent ces personnes" 

Le film qui nous a été projeté dans les locaux de Lafarge le démontre bien  avec le témoignage de ceux qui y ont vécu jeunes.

 Auparavant nous nous étions retrouvés, après quelques errances, au Restaurant La Rotonde  du Teil où le repas servi et le service furent des plus corrects.

 

IMG_5156

 

La journée avait débuté par la visite du Musée de la Résistance très instructive pour nous rappeler de ne pas oublier et de nous souvenir de transmettre le message aux jeunes générations.

 

IMG_2590

 

Bien que le rendez-vous ait été pris bien à l’avance, il est regrettable que le son du film projeté n’ait pas été à la hauteur du sujet traité  (encore heureux que le pourcentage de mal entendant soit faible chez nous). Un effort  aurait pu être fait, c’est dommage comme il est dommage que ce Musée soit enclavé et non pas exposé à la vue de tous au centre ville.  

 

  • 8 mars, Journée internationale de la Femme.

Ce n’était pas vendredi 13, mais vendredi 8 et ce fut néanmoins un jour de chance pour toutes celles (et ceux) qui participèrent ensemble à la Fête des Femmes que notre Association avait organisée dans l’agréable salle de Pont-d’Aubenas.

068mars2013

Dès 10h00, les expositions du Groupe des Femmes solidaires de Privas et de  l’Association Lilith venue spécialement de Marseille  étaient prêtes : photos, affiches, dazibao, poterie, cadres, livres, etc.

Projections de films sur la lutte des femmes et leurs légitimes revendications égalitaires ; la présentation des activités de ces groupes de femmes solidaires se conclurent par quelques chants interprétés à capella par la toute nouvelle chorale de nos amies privadoises qu’il faut féliciter ; ce qui fût fait avant le repas partagé où les bons et divers mets préparés par chacune et chacun circulèrent entre les tables et disparairent dans une fraternelle allégresse.

 

 

 

Vint ensuite, après le café, le temps du théâtre sublimé par notre troupe LSR où une rousse ménagère et ses condisciples excellèrent.

IMG_2553bis

L’heure de la poésie sonna et les Poètes des Vans  nous  ont charmés  et permis de ressentir ce qu’était la vraie poésie.

De nouveau quelques chants et poèmes, interprétés par Jean-Luc, suivis du goûter  ( je n’ai pas écrit quatre heure) offert  avec boissons, gâteaux et friandises.

IMG_2550bis

 

Le cérémonial  suivant fut l’habituel : rangement des tables et chaises, nettoyage et remise en ordre du lieu prêté ainsi finit notre fête que nous renouvellerons l’an prochain : peut-être pas même lieu, mais sûr même date. 

 Voir notre album photos "8 mars", dans le menu à gauche, rubrique ALBUM.

  • 7 février, notre repas.

 Le 7 février 2013 est à marquer de la pierre blanche de la solidarité, de la fraternité et de la bonne humeur qui n’a pas disparu avec les années.

C’est au matin qu’un grand nombre d’entre nous s’est retrouvé à la Salle des Fêtes de Labégude, mise gracieusement  à notre disposition par la municipalité que nous remercions.

 

Les préparatifs sont allés bon train pour la mise en place des tables, des sièges, des couverts, pour tirer le vin qu’il faudra boire.

 

Petit à petit les 75 adhérents qui avaient répondu présents à notre invitation se sont tous retrouvés  autour de l’apéritif, avant de rejoindre leurs tables où leur fut servi le repas ardéchois prévu  et de qualité : de la charcuterie de départ à la mousse de la fin sans oublier la bombine excellente et abondante, à un tel point que nos éternels affamés dont par charité fraternelle nous tairons les noms, eurent droit à un 2° service.

 

Du temps de la pause café, notre Cie de théâtre installait son décor  et … les 3 coups …  que le spectacle commence :

IMG_4918

Au fond du comptoir de son bar Henri IV une souriante serveuse essuyait les verres qu’elle allait bientôt remplir et servir au fur et à mesure de l’entrée  des habitués du lieu, tous philosophes et disciples de Bacchus ; les acteurs furent parfaits à tel point qu’on se demande si… ne soyons pas mauvaise langue, disons qu’il et elles jouaient vrai  et les textes l’étaient aussi.

Après les ovations et les rappels aux artistes, les spectateurs se dispersèrent autour des tables pour causer ou pour jouer aux cartes ; puis vint le temps de la musique et de la danse, quelques pas endiablés pour ouvrir  l’appétit et déguster les gâteaux des rois et se désaltérer au cidre brut. Encore quelques pas de danse, quelques discussions sur l’état de la planète, du temps et de nos artères et chacun remit son manteau pour affronter la fraîcheur du soir.

Quelques brefs adieux  et à notre prochaine rencontre le 8 mars.                    

 

  • 22 janvier, L'assemblée générale.

IMG_4830Moment fort de la vie d'une association, l'Assemblée générale s'est déroulée à la Maison familiale de Laurac en Vivarais ; plus de 80 personnes étaient présentes, dont Madame Pierrette DELORME,membre du bureau de la Fédération nationale et nos amies de LSR Cévennes.

Ambiance studieuse pendant le rapport moral.

IMG_4846

IMG_4849Au repas, l'ambiance était détendue et amicale.

L'après-midi, nous avons accueilli madame Françoise BARRY, écrivain du pays ardéchois; Ensuite présentation du Blog de LSR SUD ARDECHE et du diaporama des activités qui se sont déroulées en 2012.

 

Nous tenons à remercier tout le personnel de Laurac pour leur disponibilité et leur gentillesse.