Vous retrouver ici un aperçu de nos sorties en 2012 :

  •  20 janvier : assemblée générale de l'association.

Moment fort de la vie d'une association, l'Assemblée générale s'est déroulée au Foyer des Campagnes de Laurac en Vivarais ; plus de 50 personnes étaient présentes, dont Monsieur Jacques SANCHEZ, président national et nos amies de LSR Cévennes.

Ambiance studieuse pendant le rapport moral. Au repas, l'ambiance était détendue et amicale.

Merci au personnel de Laurac pour leur disponibilité et leur gentillesse.

  •  10 janvier : galette des rois.

Nous étions un vingtaine à nous retrouver pour fêter la nouvelle année autour d'une galette des rois.

  • 10 février : après midi crêpes et danses.

Nous étions 25 cet après midi bravant le froid et nous réchauffant en dansant.

  • 8 mars : célébration de la journée internationale pour les droits de la femme.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes à Vallon Pont d'Arc pour fêter les droits de la femme.

Le matin, le tout nouveau groupe théâtre de l'association a lu des textes d'Olympe de Gouges, auteure d'une déclaration des droits de la femme en 1790 très attentives Colette, Suzanne et Annie

Après un échange a eu lieu sur les luttes en Ardèche où sont fortement impliquées des femmes.

L'après midi, le cercle des poètes des Vans nous a charmé par la lecture de textes émouvant. Félicitations aux artistes

Enfin, Yves Paganelli est venu nous raconter en chansons l'histoire de Marie Louise, l'ouvrière du moulinage.

  •  19 mars : Conférence diaporama  : L'Equateur et les Iles Galapagos.

à 14H30 à Combegayre

  • 3 mai : randonnée inter LSR à la Sainte Victoire sur proposition de LSR Provence.

6 adhérents de notre association y participent.

  • 24 mai : visite urbaine de la ville de Thuyets.

Nous étions une vingtaine d'adhérents à la découverte de l'histoire et de l'architecture de Thuyets en compagnie d'une guide de l'office de tourisme de la ville. Thuyets, une ville pleine d'histoire.

  • 6 juin 2012 : pique-nique de l'association.

Colette nous a déniché un petit endroit sympa pour pique-niquer à Saint Alban Auriolles dans le camping qui avait mis à notre disposition un espace protégé pour pouvoir déjeuner. Là, nous nous sommes retrouvés à une trentaine avec nous amis de LSR Cévennes. Après l'apéro offert par l'association, nous avons partagé un repas rempli de surprises culinaires car tout le monde avait cuisiné une de ses spécialités.

Le beau temps était de la partie et l'après-midi fut bien remplie. Pour les uns, par une sieste bien méritée, pour les autres par une partie de boules ou de belote. Certains ont préféré une promenade pédestre jusqu'au joli village de Labeaume.

  • 19 juin : visite d'Aix en Provence.

34 adhérents se sont retrouvés autour de Christelle, notre guide attitrée.

  • 25 août : Festival d'orgue de Barbarie à Chassier. 

IMG_4278

Un groupe d'une vingtaine de personnes se sont retrouvées pour écouter et chanter ensemble des chansons choisies sur fond d'orgue de barbarie. Journée ensoleillée, pleine de bonne humeur et de rire.

Voir notre album photos intitulé : " Chassiers, 25/26 septembre 2012".

 

 

 

 

 

  • 6 septembre, visite du village de LAGORCE.

    Après la réussite de la visite de Thueyts, nous étions 27 adhérents de l'Association à nous retrouver, par un bel après-midi de début septembre. Le rendez-vous était fixé à 15h00, devant le monument aux morts. Tout le monde était présent et à l'heure. Félicitations aux participants.

    Nos guides Monsieur André PESCHIER, ancien maire de Lagorce, village d’un millier d’habitants

    IMG_9528

    (à gauche sur la photo) et Monsieur Maurice Charbonier (à droite sur la photo), conseiller municipal nous accueillent.

    Nous nous rendons au temple pour un bref  résumé géographique et historique. Le village construit sur une épine nommée «  Le Ranc «  est une commune essentiellement viticole avec un passé riche en préhistoire par la présence humaine, 40.000 ans avant notre ère, dans les grottes et avens.

    Lagorce fut une place forte protestante ; le temple détruit et reconstruit  au 19° siècle et l’église sont les témoins du contexte religieux  mouvementé des siècles passés.

    L’église d’en haut (ce sont en fait 2 églises superposées) a été, elle aussi, restaurée et M.Peschier nous en a conté le passé. L’église d’en bas, la plus ancienne, a été transformée en salle de spectacle bien aménagée et fonctionnelle.

    En déambulant dans les ruelles et venelles, très bien conservées, nous avons pu, grâce aux explications de notre  guide, admiré les vestiges du castrum, les portes cochères, l’entrée de la prison, les passages voûtés, les oignons séchant au soleil etc.…

    De nombreuses questions furent posées à M.Peschier qui a été  surpris de la curiosité de nos adhérents. Nous le remercions pour son amabilité à nous transmettre ses connaissances. La visite fut très intéressante  et nul doute que nous reviendrons à Lagorce pour d’autres visites.

    Si nous avons commencé la visite par le temple et terminé par l’église,  la fin véritable  qui n’entraîna pas de combat fratricide se déroula dans une salle de la mairie où  l’apéritif nous fut offert.

    Tout a été très sympathique et que tout le monde en soit remercié.

      Voir l'album photos intitulé : "lagorce 06/09/2012".

  • 19 septembre, Proximité et convivialité.

 Ginette Zerr et Colette Dubreuil vous attendaient au café français, Bd Gambetta à Aubenas à 17h30.

  A 18h30, rencontre avec "Conteurs histoires de vie".

  •  20 septembre, visite au musée Fabre, Montpellier, exposition le Caravage.

 l'exposition "LE CARAVAGE" Corps et Ombres" Peintre italien du 16éme siècle.

 

jeunegaronmorduparunlezardngLa photo est une reproduction d'un tableau intitulé "jeune garçon mordu par un lézard". Il a été peint vers 1594 par Caravage.

 Nous avons été 18 membres de LSR Sud Ardèche ayant eu le privilège de l'admirer en vrai, le 20 septembre au Musée Fabre de Montpellier.

 Partis d'Aubenas, dans deux véhicules, vers 7h30, nous sommes arrivés, après l'obligatoire arrêt vers 10h30, dans la banlieue montpelliéraine où nous avons pris le tramway qui nous a amenés en quelques minutes à la Place de la Comédie, centre de la ville. 

Quelques centaines de mètres plus loin, nous voilà réunis devant le musée Fabre où un de nos photographes habituels nous immortalise. Nous sommes rejoints par quelques adhérents de LSR Montpellier qui nous permettent d'obtenir le tarif réduit pour une visite guidée avec guide et audiophones.

Nous aurons la chance de voir 9 tableaux du Caravage (Il n'en a pas peint plus de 60). Ils se trouvent d'habitude dans les plus grands musées du monde et n'en sortent que très rarement vu le montant des assurances.

Caravage est considéré comme l'inventeur du clair-obscur ; le premier chef opérateur diront les photographes.

Ensuite à l'initiative de nos amis LSR Montpellier ; qu'ils en soient remerciés ici, nous avons pris un bon repas à prix raisonnable dans le restaurant qu'ils avaient réservé. Les deux heures suivantes seront occupées pour certains par une promenade au centre ville, pour d'autres par une visite complémentaire du musée. rendez-vous à 17h00 à l'arrêt de tram pour rejoindre le parking. Nos véhicules qui en deux heures de temps, sans arrêt cette fois-ci, grâce à la dextérité de nos chauffeurs, Colette et André, nous ramenèrent vers 20h00 à Aubenas.        Une journée de culture et d'échanges bien remplie !

  •  3 au 13 octobre, Séjour à Calvi, Corse.

C’était le premier grand voyage-séjour que nous organisions et pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître, 50 mètres exactement, 50 mètres du village Touristra à la plage et 51 adhérents  qui  bénéficièrent de cette proximité. Ils bénéficiaient aussi de la modernité des chambres et du lieu, du dynamisme et de la gentillesse des animateurs sans oublier la diversité, l’abondance et la qualité des repas, petits déjeuners compris.

Le beau temps qui nous accompagna  pendant les 8 jours de notre séjour a certainement eu une influence sur l’expression du contentement général ; il en a eu aussi sur le déroulement des 2 traversées maritimes, la mer étant d’un calme plat ce qui n’était pas le cas dans l’autocar qui nous a conduit d’Aubenas à Marseille en passant par Alès où 7 adhérents de LSR Cévennes se joignirent à nous. La joie était manifeste et entretenue par nos amis Maryleine et Daniel organisateur de Quiz qui nous conduisirent  en douceur  jusqu’à la cité phocéenne  que d’autres adhérents avaient rejoint par leurs propres moyens.

D’Ajaccio, notre ville d’arrivée, au petit matin, un autocar nous amena en 3 heures de temps de la Préfecture à Calvi en passant par la ville historique corse de Corte. Après quelques temps d’installation, le séjour débuta véritablement lors de l’apéritif offert par la direction du village qui en profita pour nous communiquer les modalités du bon fonctionnement du centre.

 Les 2 premiers jours, chacun les passa  ou en découvertes et promenades ou en bain de mer et farniente, mais tous se retrouvaient, le soir venu, sur la terrasse,  pour l’apéritif  de Pascal ; les animateurs animaient, les musiciens incitaient à la danse, d’autres débutaient une partie de cartes, au café nous amis liégeois rencontraient d’autres liégeois, tout  çà dans une parfaite bonne humeur qui se prolongeait dans la salle de restaurant  lorsque nous nous croisions l’un avec une assiette remplie, l’autre se préparant à la remplir.       

Mais détrompez vous nous n’avons pas fait que boire, manger et traîner, nous avons aussi visité et bien visité.

IMG_0044r

 D’abord au plus prés, Calvi, sa vieille ville, son port, et surtout sa citadelle ( où dans l’église de laquelle certains d’entre nous ont assisté à un concert polyphonique) ; puis un peu plus loin L’île Rousse en prenant, devant le village, le petit train assurant la liaison à partir de Calvi qui permet d’admirer les splendides paysages de la Balagne ( mer et montagne) puis l’autre petit train mécanique pour rejoindre le phare de l’île de la Pietra, vue sur le port, la plage de sable et les îlots de granit rose qui ont valu son nom à la ville.

  

Puis encore plus loin, avec les excursions que nous avions choisies. La première, dés le 3° jour, à 7h15 tous en rang par 2 au pied du car pour le circuit du Cap Corse en traversant le désert des Agriates, l’arrêt café et visite de St Florent, aussi désert à cette époque, mais les bateaux amarrés laissent imaginer la cohue de l’été, puis route sur la corniche du Cap, arrêt visite à Nonza, sa tour génoise, son vieux village, son église  avec un tableau rare, celui d’une sainte en croix ( en l’occurrence St-Julie, patronne de la Corse ) puis Pino où par le col de St-Lucie nous arrivons sur la cote est du Cap pour rejoindre Bastia ; durant une heure trop courte, nous avons pu entrevoir la ville, son vieux port, sa vaste place S-Nicolas  et ses ruelles pittoresques. Puis retour sur Calvi en passant devant le respecté Ponte Nuovo où le chef nationaliste Pasquale Paoli fut vaincu par l’armée française et retour à la maison par le bourg carrefour de Ponte Leccia.


La deuxième excursion, 2 jours après, toujours départ à 7 h.15, en rang par 2, s’appelait «  le circuit des 5 merveilles »  et débutait par Galeria et son golfe, Girolata  et puis Porto où nous embarquons pour une balade de plus d’une heure dans le golfe entouré de hautes falaises de granit rouge surprenantes par leurs couleurs et leurs formes, comme le sont les rochers des     «  calanches » de Piana. Retour vers le centre de l’Ile par les gorges de la Spelunca , les forêts de Valdoniello et Aïtone où les cochons vivent en liberté et ne dédaignent pas se faire photographier, arrêt-café dans le sympathique village de Calacuccia où  sur  la place du village cohabitent les vaches et les joueurs de boules ; après nous entreprenons la descente vers la mer par les gorges de La Scala di Santa Régina, sauvages et impressionnantes , plus d’un d’entre nous ont quelque fois clos les paupières  avant l’arrivée dans la plaine de Ponte Leccia, et Calvi.

La troisième excursion fut plus brève, une seule matinée avec départ à 8h00 et  en ordre plus méridional, pour la visite des vieux villages de Balagne avec en toile de fond des montagnes de prés de 2000 m d’altitude,  le 1° est renommé, Calenzana, village agricole, le 2° Zilia, havre de fraîcheur et source d’une eau minérale reconnue, le 3°  sur un éperon rocheux Montemaggiore, arrêt et visite dans le 4° , le village maure  San Antonino fondé au 9° siècle  et perché à 500 mètres d’altitude  dont nombre d’entre nous comparèrent les venelles et les maisons en pierre à celles de certains de nos villages ardéchois. Le retour par L’île Rousse nous permit d’être rendus au centre pour le déjeuner.

Le dernier jour de notre séjour fut casanier  pour presque tous  dans l’attente du car qui devait nous amener jusqu’à Bastia d’où, pour le retour, partait le bateau qui nous ramenait sur le continent. L’arrivée sur Marseille au petit matin fut un enchantement qui atténua la séparation d’avec ceux qui ne prenaient pas la route avec nous pour rejoindre Aubenas, via Alès.

Si ce séjour a été aussi agréable, nous le devons, d’une part  à l’organisation et  à la qualité du service Touristra  et d’autre part à la disponibilité et l’empathie de nos adhérents. Nous avons appris à mieux nous connaître et peut-être  estimer  avec plus de force  la valeur  appelée fraternité. Comme l’a dit une de nos amies après le retour «  en  rentrant à la maison, je me suis retrouvée bien seule «   Ce sera le mot de la fin.           

  • 26 octobre : diaporamas de nos vacances.

Les voyages ne forment pas que la jeunesse, ils permettent aussi aux retraités qui le peuvent de voir ailleurs ce que souvent ils n’ont pas pu voir lors de leur jeunesse. Ainsi  plusieurs de nos adhérents qui ont voyagé cette année ont été d’accord de faire profiter les autres de leurs découvertes par le biais de leurs photos et si le 26 octobre nous n’avons pas refait le monde, nous avons pu grâce aux amis en découvrir quelques nouveaux aspects.

 Ce fut d’abord Annie et Jean-Paul  qui nous commentèrent leurs photos de Russie : en 1° Moscou, La Place rouge, le Kremlin, le Bolchoï, le Mausolée de Lénine, sans oublier  le métro, les grands et nouveaux magasins de la nouvelle Russie, les rives de la Moskova etc. ensuite  St-Pétersbourg, les Palais d’hiver et de l’Hermitage, la cathédrale ND de Kazan, les bords de la Neva  etc.  D’une ville à l’autre  nous avons appréciés la campagne  et notamment les villages et leurs églises en bois. 

 Ensuite Colette et Joseph nous firent traverser les océans pour nous retrouver au Mexique dans des villes dont le nom est plus facile à écrire qu’à prononcer comme Guadalajara et ses églises baroques ou Guanajuato et ses tunnels, les pyramides pré-colombienne, puis le  renommé Yucatan avec ses sites mayas  et Cancun ville pré-américaine et beaucoup d’autres choses.

 Nous restons de l’autre coté de l’atlantique, à Cuba  très exactement ; Gérard  nous expliqua les photos  de Josiane prises lors de leurs voyages ;  La Havane  bien entendu  avec l’ambiance des rues  telles que nous les avons déjà  vues  avec  leurs animations, les locaux musicaux, les vieilles Cadillac  etc. Santiago de Cuba  avec ses monuments coloniaux et ses manufactures de tabac.

 Le temps passant vite, nous sommes retournés sur notre vieux continent européen et plus exactement dans le sud  de l’Espagne  en Andalousie (Olé ! ) avec ses villes phares  Granada  et son Alhambra et le sacromonte, Sevilla avec sa place d’Espagne et sa Giralda, Cordoba avec sa Mezquita  et  ses patios  sans oublier Ronda et sa fameuse Plaza de toros ;  toutes ses  merveilles sur les photos de la famille Clairay.

 Tant de beautés nous ont épuisés  et  pour nous remonter  nous avons apprécié le petit buffet  qui nous  a été proposé par notre association  avec des produits bien de chez nous.    

   

  •  29 octobre, Salon Gourmand et Artisanal à Joyeuse.

Nous avions rendez-vous le samedi 27 octobre à 9h45, sur le Parking de MAC DAN ou CARREFOUR à JOYEUSE pour le Salon Gourmand et Artisanal de Joyeuse - vieille ville.

nous étions une douzaine d’adhérents dont 3  personnes de LSR  Cévennes, à participer, comme chaque année, à cette manifestation.

Le vent  ne s’étant pas encore signalé, la visite théâtralisée débuta vers les 10h00 dans de parfaites conditions  sous l’autorité d’une guide attentive et rieuse qui plus d’une fois nous divertit par ses répliques gouailleuses.

Nous avons rencontré et écouté Charlemagne, le citoyen Boissel, le Cardinal, le Général, le Vicomte, toutes les personnalités qui firent assurément la renommée de la ville, sans oublier les accortes et exubérantes dames de la rampe cluchet qui firent subir les avants-derniers outrages aux hommes participant à la visite, auxquels par solidarité s’étaient joints  ceux du groupe Lsr.

Débutant Place de la Récluse  et  le galejou des Endettés, en suivant la Grand rue  pour terminer au Château  cette balade nous a ravis  comme nous ont ravi les dessins et caricatures de la  Maison du même nom que nous avons visité avant de prendre quelque repos à  l’espace  « Couffles-Tripes «  où  une table entière  nous attendait pour notre déjeuner, suffisamment copieux  pour  nous remettre et  pour poursuivre notre visite  l’après-midi  parmi les différentes boutiques et les stands divers qui justifient l’appellation «  Salon Gourmand » ; Fanfares, orgues de barbarie  et autres musiciens de rue nous accompagnaient  pendant  que certains dégustaient et que d’autres poussaient la chansonnette. 

Puis le vent s’invita  accompagné de son corollaire le froid et  en rien de temps  la fête se dépeupla y compris des valeureux  Lsr  qui après un dernier salut fraternel au couple aimant du Monument aux Morts  se séparèrent  et rejoignirent leurs pénates après une journée mémorable et  bien remplie.   

  • 20 novembre, notre loto

Notre loto qui était organisé cette année à la salle polyvalente de Saint-Sernin  a remporté un vif succès tant auprès de nos adhérents qu'auprès des habitants de Saint-Sernin venus nombreux.

Comme chaque année, de superbes lots ont récompensé les joueurs et joueuses.

Nous remercions Monsieur CHAZE, Maire de Saint-Sernin pour son geste envers notre association.

Voir notre album photos intitulé : "loto à Saint-Sernin".

  •  23 novembre, journée cinéma

A l’occasion des Rencontres du Cinéma d’Europe qui se sont déroulées à Aubenas  du 18 au 25 novembre, notre Association avait organisé une sortie cinéma à laquelle 26 de nos adhérents ont répondu présents.

La journée a débuté par la projection d’un premier film  à 11 h. au cinéma « Palace », un film italien appelé «  L’été de Giacomo » dont la qualité a été loin de faire l’unanimité.

Nous avons ensuite, tous ensemble, déjeuné au Centre Bournot  d’une petite assiette, vite faite, vite avalée, pour enchaîner à 14 h. toujours au Palace  sur un deuxième film qui a davantage reçu l’approbation de tous. Il s’agissait d’un film français «  La Terre Outragée » ; fiction documentaire relatant la vie dans la ville de Pripiat avant et après la catastrophe de Tchernobyl dont elle était très proche. Le récit de la vie des habitants d’avant et des rescapés d’après, les images de désolation nous laisseront un goût amer et lorsque nous sommes sortis. Ouf ! Aubenas était toujours là.

  • 26 novembre, notre journée Corse

Ce lundi, nous étions une quarantaine à nous retrouver après notre voyage en Corse pour partager nos photos. Des adhérents n'ayant pas fait le voyage s'étaient joints à nous. 

Nous entamions la journée avec un film, "Les secrets d'une terre" nous faisant découvrir la Corse autrement ; ensuite nous avons visionné les photos de Gérard. Il était plus de midi lorsque nous avons pris l'apéro et partagé un repas sorti du sac. Repas goûteux car toutes les dames avaient cuisiné leur meilleures recettes !

Lucie a réalisé un superbe album que chacun a pu consulter et admirer.

L'après-midi débuta par la projection des photos de Michou et se termina par le diaporama concocté par Maryleine et Daniel.

L'assemblée a apprécié l'ensemble et nous nous sommes quittés satisfaits de notre journée.

DSCF0534

 Pour les recettes voir page suivante.

 

 

 

 

 

 

 Pour les amoureux de la Corse, cliquez sur le lien ci-dessus :

http://www.spheric360.fr/spheric360/corsica/index.html

 

  • 6 décembre, les Baux de Provence.

 

Pourquoi faire court quand on peut faire long ? C’est ce qu’a du se dire  le chauffeur, au demeurant très sympathique et affable  qui pour amener notre car d’Aubenas à St-Remy de Provence  a choisi le trajet le plus long en temps par les belles campagnes gardoises et vauclusiennes et les traversées d’Uzès et Beaucaire.

 

Saint-R+®my

 

A notre arrivée à Saint-Rémy, notre guide qui nous attendait dans le vent et le froid commença immédiatement la visite en nous précisant les origines de St-Rémy, le village, de Saint-Martin, l’église, de Nostradamus, né ici.

Le vent et le froid dans les petites rues étant moins virulents nous avons compris les raisons pour lesquelles de nombreux artistes de Van Gogh à Gounod ont séjourné dans le temps à St-Rémy qui accueille aujourd’hui la foule des touristes qui justifie la quantité et la diversité des boutiques du centre ancien.

Pour le déjeuner, nous rejoignons Les Baux en passant tout prés du site archéologique de Glanum, la ville romaine que nous aurons peut-être l’occasion de visiter lors d’une autre sortie.

 

Les Baux

 

Le restaurant qui nous accueillait étant dans le centre du village quelques pas dans le vent nous permirent de découvrir le site du village bâti sur un éperon rocheux  et  en bas le val d’enfer. Dans la salle à manger le chauffage et l’ambiance étaient au rendez-vous, les mets aussi.

Après le repas direction les Carrières de lumières, vaste espace clos, anciennes mines de pierre blanche à l’intérieur des quelles le photographe Albert Plécy eut l’idée, il y a plus de 30 ans, de projeter des photos. Aujourd’hui le résultat est stupéfiant et nombreux de nos adhérents furent stupéfaits par ces projections sur des parois blanches de 14 mètres de haut d’immenses reproductions de tableaux de Paul Gauguin et Vincent Van Gogh ; les couleurs, le fond musical, les dimensions du lieu participent à l’envoûtement du lieu que Jean Cocteau avait déjà ressenti auparavant  en y tournant en 1959 une partie de son «  Testament d’Orphée «. Le nom de cathédrale d’images porté, avant, par ce lieu se méritait bien.

 

IMG_9126

 

Pour nous remettre du spectacle et du froid qui nous attendait à la sortie, L’Association LSR  S.A eut la bonne idée de nous offrir à boire ; les boissons chaudes furent les bienvenues et nous permirent de poursuivre la visite du village en compagnie de Christelle  qui nous expliqua dans l’église St-Vincent  les origines de la fête de Noël du Pastrage, des décorations de Yves Brayer dans la chapelle des Pénitents blancs, de la devise calviniste «  post tenebras lux » sur l’ancien temple, de l’implication  en tant que Marquis des Baux de la famille Grimaldi dans la rénovation de l’Hôtel de ville.

 

IMG_9133

Le soir arrivant, l’heure du départ sonna et  notre chauffeur pour nous ramener au bercail choisit un autre itinéraire qui nous permit après 2 heures de trajet  de retrouver assez tôt  nos foyers  pour nous réchauffer.

 

  • 20 décembre,  Proximité et convivialité.

chez Ginette Zerr.